Européennes/Bulgarie: les résultats définitifs déstabilisent le gouvernement

L’opposition conservatrice de l’ex-Premier ministre bulgare Boïko Borissov a remporté les élections européennes, selon les résultats définitifs officiels communiqués le 28 mai, et réclame des législatives anticipées. Le parti Gerb (PPE) a obtenu 30,4% soit six sièges sur un total de 17, a annoncé la commission électorale. Les socialistes (18,93%) et les libéraux du parti de la minorité turque DPS (17,27%) remportent quatre sièges chacun pour le parti socialiste européen et pour l’Alliance des libéraux et démocrates pour l’Europe (ALDE).  Un nouveau parti populiste, « Bulgarie sans censure » (BBC) a gagné 10,66% et deux sièges. Ce nouveau parti n’a pas encore annoncé vers quelle famille politique européenne il se tournerait. Le Bloc réformateur (6,45%), coalition de partis de droite qui s’orientera vers le PPE, remporte un siège. Le taux de participation s’est établi à 36,15%, légèrement au-dessous de celui de 2009 qui s’élevait à 37,73%. Ces résultats sont cependant interprétés en Bulgarie comme une grave perte pour le PSB conduit par Serguei Stanichev, président du parti socialiste européen. Le gouvernement Orecharski, qui avait été confronté à une forte pression de la rue pour démissionner il y a un an, risque une nouvelle déstabilisation.

Lire l’article

Le président du parti social démocrate slovène présente sa démission suite aux élections européennes

Le parti social démocrate slovène SD recueille 8.02 % de voix obtenant alors un seul siège au sein du Parlement européen. Raison pour laquelle le président de ce parti Igor Luksic décide de présenter sa démission. Igor Luksic a succédé à Borut Pahor en juin 2012, actuel président de la Slovénie. Le Ministre de l’Agriculture Dejan Zidan assumera la présidence jusqu’au congrès du parti prévu après les élections législatives.

Lien du site du parti SD (en slovène)

Lire l’article (en anglais)

L’alliance de centre gauche remporte les élections européennes avec 37,6 % des suffrages en Roumanie

Selon les estimations du 27 mai, l’alliance de centre gauche dirigée par les sociaux-démocrates au pouvoir en Roumanie remporte les élections européennes avec 37,6 % des voix et 16 sièges. La Roumanie, pays qui a un fort taux de confiance en l’Union européenne, envoie 32 élus au Parlement européen. Les libéraux sont suivis de l’opposition de centre droit avec 15% des voix. Ces derniers ont annoncé lundi qu’ils quitteraient l’Alliance des libéraux et démocrates européens (ALDE) pour rejoindre le Parti populaire européen (PPE) en lui offrant un renfort de six sièges. Selon les estimations, cela porterait à 15 le nombre de sièges obtenus par le PPE en Roumanie. Dans cette même famille politique européenne, les démocrates-libéraux (PDL, opposition), formation dont est issu le président de centre droit Traian Basescu mais récemment désavouée par ce dernier, a obtenu 12,23% des voix et quatre sièges. Le Mouvement populaire (PMP, opposition de centre droit), un parti récemment créé qui a bénéficié du soutien ouvert de M. Basescu durant la campagne électorale, est arrivé en 6ème position, avec 6,21% des suffrages, derrière un candidat indépendant et le parti de la minorité magyare UDMR.

Lien des résultats du Parlement européen

The rightwing win the European elections marked by a populist ascension in several Member StatesLes forces de droite sortent victorieuses des élections européennes marquées par une poussée populiste dans plusieurs Etats membres

The right wing came out ahead in the European elections that took place in the 28 EU Member States between 22nd and 25th May. The European People’s Party (EPP) won 28.36% of the vote and 213 seats – a number in decline in comparison with the previous election 4th-7th June 2009 (- 61 seats). The drop in the number of Christian Democrats has not been to the benefit of the Socialists and Democrats (S&D) which won 25.17% of the vote and 189 seats (-7). The Alliance of Liberals and Democrats for Europe (ALDE) took third place in the European election with 8.52% of the vote and 64 seats (- 19). The Greens/European Free Alliance won 6.92% of the vote and 52 seats (-5). The European Conservatives and Reformers (CRE/ECR) won 6.13% of the vote and 46 seats (- 11); they came ahead of the United European Left/Nordic Green Left (GUE/NGL), which won 5.59% of the vote and 42 seats (+ 7). Europe of Freedom and Democracy (ELD/EFD) won 5.06% of the vote and 38 seats (+7). Finally the non-attached won 5.46% of the vote and 41 seats (+ 8). There remain 66 new MEPs who do not belong to any political group; together they won 8.79% of the vote. For the first time in the history of the European elections turnout was up slightly. It totalled 43.09% ie+0.9% in comparison with the election on 4th-7th June 2009.

Read moreLes forces de droite sont arrivées en tête des élections européennes qui se sont déroulées dans les 28 Etats membres de l’Union européenne entre le 22 et le 25 mai. Le Parti populaire (PPE) a recueilli 28,36% des suffrages et remporté 213 sièges, en recul cependant par rapport au précédent scrutin du 4-7 juin 2009 (- 61 sièges). La baisse des chrétiens-démocrates ne profite pas aux Socialistes & démocrates (S&D) qui ont obtenu 25,17% des voix et 189 élus (-7). L’Alliance des libéraux et des démocrates pour l’Europe (ALDE) a pris la 3e place du scrutin européen avec 8,52% des suffrages et a remporté 64 élus (- 19). Les Verts/Alliance libre européenne ont obtenu 6,92% des voix et 52 élus (-5). Les Conservateurs et réformistes européens (CRE/ECR) obtiennent 6,13% des voix et 46 élus (- 11) ; ils ont devancé la Gauche unitaire européenne/Gauche verte nordique (GUE/NGL), qui a obtenu 5,59% des suffrages et 42 sièges (+ 7). Europe libertés démocratie (ELD/EFD) a recueilli 5,06% des voix et 38 élus (+7). Enfin, les non-inscrits ont remporté 5,46% des voix et 41 élus (+ 8). Restent 66 nouveaux élus qui n’appartiennent à aucun groupe politique et qui, ensemble, ont obtenu 8,79% des suffrages. Pour la première fois dans l’histoire des élections européennes, la participation a enregistré une très légère hausse. Elle s’est élevée à 43,09%, soit +0,9 point par rapport au scrutin des 4-7 juin 2009.

Lien vers l’analyse

What responses to the eurosceptic challenge? Quelles réponses au défi eurosceptique?

The president of the Robert Schuman Foundation, Jean-Dominique Giuliani, published an editorial on his website on the results of the European elections. He analyzes the rise of populism in Europe aggregated « to an old latent euroscepticism » and numerous critics on the European Union during the crisis. According to him, the eurosceptic challenge is both launched to the European institutions and the Member States. « This requires requires to tell the truth, to make some choice, first at home, before sharing them, » he says.

Read the editorialLe président de la Fondation Robert Schuman, Jean-Dominique Giuliani, publie un éditorial sur son site internet sur les résultats des élections européennes. Il y analyse la montée des populismes en Europe agrégée « à un vieil euroscepticisme latent » et aux nombreuses critiques sur l’action de l’UE dans la crise. Selon lui, le défi eurosceptique est à la fois lancé aux institutions européennes et aux Etats membres. « Cela exige exige de dire la vérité, d’assumer ses choix, d’abord chez soi, avant de les partager » explique-t-il.

Lire l’éditorial

Les Français sont pro-européens mais ne se sentent pas concernés

D’après un sondage Institut CSA / Institut Montaigne / Fondation Robert Schuman / Orange / BFM TV, la participation en France s’élèverait à 42% pour ce scrutin européen. Parmi les abstentionnistes, 48% ne sont pas allés voter parce que « ça ne changera rien à leur vie quotidienne ». Néanmoins, il ressort de ce sondage que 61% des personnes interrogées se montrent intéressées par les questions européennes et 52% estiment que l’appartenance de la France à l’Union européenne est une bonne chose et 64% ne veulent pas sortir de l’Union européenne ou de l’euro. Les Français restent donc plutôt pro-européens mais ils ne se sentent pas concernés par les thématiques européennes.

Accéder au détail du sondage

UMP et FN à égalité deux jours avant les élections européennes

D’après un Sondage OpinionWay – pour 20 minutes, l’UMP et le FN arriveraient à égalité le 25 mai pour les élections européennes, avec 21% des voix. Le PS suivrait avec 17% des voix tandis que les listes communes UDI-Modem obtiendraient 11% des voix et seraient ainsi les 4e de ce scrutin européen. Europe Ecologie Les Verts et le Front de Gauche ne devraient pas passer la barre des 10%, obtenant chacun respectivement 9% et 7% des voix. Alors que 25% des personnes interrogées n’ont pas exprimé d’intention de vote, le sondage indique que la participation devrait être plus importante que ce qui a été prédit dans les précédents sondages puisque 40% des personnes interrogées ont dit qu’elles iraient voter. Le sondage indique ainsi que 72% jugent qu’il est important d’aller voter tandis que 53% estiment que les députés européens n’ont pas de poids sur les décisions prises à l’échelle de l’Union européenne.

Accéder au détail du sondage

The Spanish people still are pro-Europeans despite the crisisLes Espagnols pro-européens malgré la crise

According to a barometer released by the Spanish private research institute Elcano, the Spanish people stay pro-Europeans, in spite of the crisis, and despite their limited knowledge of the European Union and of its institutions. According to this study, around 60% of the Spanish people who answered this survey said that Spains membership to the EU had been beneficial for Spain. For Carmen Gonzalez, a researcher of this institute, Spain remains a pro-European country that is clearly in favour of the membership to the EU, to the Euro, to Schengen etc. But if the Spanish people are pro-Europeans, most of them are indifferent to the EU or don’t know it well. As such, 69% of the Spanish people don’t know who the president of the European Commission is and 72% admit that they aren’t aware of European affairs. What’s more, for 44% of them, the European elections are not very or not at all important. Spain will elect its MEPs on May 25th as will Les Espagnols voteront dimanche 25 mai tout comme 19 autres pays de l’Union européenne.

Access to the barometer (in Spanish)
See the list running for the European election in SpainD’après un baromètre publié par l’institut espagnol privé de recherches Elcano, les Espagnols restent pro-européens, malgré la crise, et malgré une indifférence et une méconnaissance de l’Union européenne et de ses institutions. Ainsi, un peu plus de 60% des Espagnols interrogés estiment que l’appartenance à l’UE « a été bénéfique pour l’Espagne ». Pour la chercheuse Carmen Gonzales, « l’Espagne reste un pays pro-européen, clairement favorable à l’appartenance à l’Union, à l’euro, à l’espace Schengen etc. » S’ils sont pro-européens, les Espagnols sont également indifférents vis-à-vis de l’Union européenne ou ils ne la connaissent pas bien. Ainsi, 69% des Espagnols interrogés « ne savent pas qui est le président de la Commission européenne » et « 72% reconnaissent être peu ou pas informés sur les affaires européennes ». Pour les 44% de ces Espagnols, les élections au Parlement européen sont « peu ou absolument pas importantes ». Les Espagnols voteront dimanche 25 mai tout comme 19 autres pays de l’Union européenne.

Accéder au baromètre
Consulter les listes qui se présentent aux élections européennes en Espagne

Polling day in Czech Republic and in IrelandOuverture des bureaux de vote en République tchèque et en Irlande

After the United-Kingdom and the Netherlands, it is now time for voters in Czech Republic and in Ireland to go and cast their votes for their representatives in the European Parliament. In Ireland polling stations will be open from 7.00 am until 10.00 pm.  In the Czech Republic they will stay open from 2:00pm until 10:00pm, and again tomorrow Saturday, May 24, from 8:00 to 2:00pm.

To find out more about the running candidates, check the interactive map on the dedicated Fondation Robert Schuman’s websiteAprès le Royaume-Uni et les Pays-Bas hier, c’est maintenant le tour des électeurs en République tchèque et en Irlande de se rendre aux urnes pour élire leurs représentants au Parlement européen. En Irlande les bureaux de vote seront ouverts de 7h du matin à 22h. En République tchèque, ils seront ouverts de 14h à 22h, puis de nouveau demain, samedi 24 mai, de 8h à 14h..

Pour savoir qui sont les candidats, rendez-vous sur la carte interactive du site élections de la Fondation Robert Schuman

→ Retrouvez les résultats des élections européennes 2014

BSP and GERB to engage in neck-and-neck battle in European election Le parti du centre-droit bulgare GERB et le parti socialiste bulgare coude à coude aux européennes

According to a survey conducted by AFIS from 18th of May , the Bulgarian Socialist Party (BSP ) would get 17.9 % of the vote , while the center-right party GERB 17.6% of votes, when the Movement for Rights and Freedoms ( DPS) 8.3% of votes , followed by Bulgaria without Censorship of the former TV host Nikolay Barekov by 6.7% of votes. However, the low interest of citizens in the European elections and a low turnout (in 2009, the turnout represented 38.99 %), would give an advantage to the Bulgarian Socialist Party BSP. Taking into account the rate of voters who do not yet know if they will present to the polls, the results would be: GERB 23.5%, BSP 24.6%, Bulgaria without Censorship 13.4% and DPS 12.8 %. In the context of an expected turnout of 30-35 % which includes 2.1 to 2,400,000 voters, it is very likely that 17 MEP seats in Bulgaria are distributed among the first four parts : 6 seats for GERB and BSP , 3 seats for DPS and 2 seats for Bulgaria without censorship , according to the survey agency AFIS .

Access to the articleSelon un sondage mené par Afis qui date du 18 mai, le parti socialiste bulgare (BSP) obtiendrait 17,9% des voix, alors que le parti du centre-droit GERB 17,6%de voix, quand au mouvement libéral du parti des droits et libertés (DPS) 8,3% de voix, suivie par le parti politique Bulgarie sans censure de l’ancien animateur de télévision Nikolay Barekov par 6,7% de voix. Cependant, un faible intérêt des citoyens  pour les élections européennes et un taux de participation bas, (en 2009, le taux de participation représentait 38,99%), donneraient un avantage au Parti socialiste bulgare BSP. Prenant en compte le taux des électeurs qui ne savent pas encore s’ils se présenteront aux urnes, les résultats seraient les suivants : GERB 23,5%, BSP 24,6%, Bulgarie sans censure 13,4% et DPS 12,8%. Dans le contexte d’un taux de participation prévue de 30-35 % qui comprend de 2,1 à 2.4 millions d’électeurs, il est très probable que 17 sièges d’eurodéputés de la Bulgarie soient répartis entre les quatre premières parties: 6 sièges pour GERB et BSP, 3 sièges DPS et 2 sièges pour la Bulgarie sans censure, toujours selon l’agence de sondage Afis.

Accéder à l’article