The European United Left will have 52 MEPs in the next ParliamentLa gauche unitaire européenne aura 52 députés pour la prochaine législature du Parlement européen

The European United Left/Nordic Green Left (GUE/NGL) met on Wednesday 11th June in view of the first plenary session of the European Parliament in July. Gabi Zimmer, the Group’s Chair welcomed the sharp rise in seats won by the group after the European Elections rising from 35 to 52 seats in the new legislature. Amongst its new members the GUE/NGL includes Podemos (Spain), L’Altra Europa con Tsipras (Italy), the animal rights defence parties from the Netherlands and Germany, Bildu (coalition Los Pueblos Deciden, Spain) and Luke ‘Ming’ Flanagan, an independent MEP from Ireland. According to the Chair, thanks to this increase the GUE/NGL will be able to influence debate in the next mandate and work more effectively for the poor, the excluded, unemployed and young people. Amongst the group’s priorities is the fight to counter austerity, poverty and unemployment, the rejection of the negotiations under the Transatlantic Trade and Investment Partnership and the transition towards a sustainable economy.

Read the Group’s press releaseLe groupe de la Gauche unitaire européenne / Gauche verte nordique (GUE/NGL) s’est réuni mercredi 11 juin en prévision de la première session plénière du nouveau Parlement européen qui aura lieu en juillet. Gabi Zimmer, la présidente du groupe, a salué l’augmentation importante qu’a connue le groupe à l’issue des élections européennes puisqu’il passe de 35 à 52 sièges dans la nouvelle législature du Parlement européen. Parmi ses nouveaux membres, la GUE/NGL compte Podemos (Espagne), L’Altra Europa con Tsipras (Italie), les partis défenseurs des droits des animaux des Pays-Bas et de l’Allemagne, Bildu (coalition Los Pueblos Deciden, Espagne), et Luke ‘Ming’ Flanagan, député indépendant d’Irlande. Selon sa présidente, avec grâce à une telle augmentation, la GUE/NGL pourra peser significativement sur les débats de la prochaine mandature et oeuvrer plus efficacement en faveur des pauvres, des exclus, des chômeurs et des jeunes. Parmi les priorités du groupe, la lutte contre l’austérité, la pauvreté et le chômage, le rejet des négociations sur le Partenariat transatlantique de commerce et d’investissement (TTIP) et la transition vers une économie durable.

Lire le communiqué du groupe