« Le vote FN et d’extrême-droite aux élections européennes »

Magali Balent, directrice des projets et chercheur à la Fondation Robert Schuman, était « L’invité des matins » sur France culture. Elle est interrogée sur le vote du Front national et de l’extrême-droite aux élections européennes. Elle rappelle que le Front national est avant tout un parti nationaliste et explique que, pour les électeurs qui ont voté FN, « les enjeux européens ont joué à la marge ». Elle souligne qu’un grand nombre d’entre eux se sont déterminés sur des enjeux nationaux ; ils ont donc été tentés de sanctionner les gouvernements et les élites au pouvoir. Mais, elle explique que cela ne signifie pas que les électeurs des partis extrêmes ne votent que sur des enjeux nationaux. En effet, dans le cas de la France, le discours du FN pour les élections européennes était un discours sur l’Europe « anti-européen certes », mais « avec des arguments qui concernaient l’Europe », alors que « les autres partis traditionnels n’ont pas su apporter des arguments sur l’Union européenne » souligne-t-elle.

Ecoutez l’émission première partie

Ecoutez l’émission deuxième partie