L’Europe mérite mieux que le populisme et la peur de l’autre !

Dans une tribune parue dans les Échos le 7 mai 2014, Jacques Barrot, ancien vice président de la Commission européenne, membre du Conseil d’administration de la Fondation, réaffirme ses convictions européennes. « mon expérience européenne m’interdit de penser qu’il faut faire « exploser » l’Europe comme certains le croient. Oui, l’Europe reste pour la France et pour tous les autres pays européens, les 28, la seule chance de grandir ensemble, même si cela comporte des exigences, même si ce n’est pas la voie de la facilité ».

Lire l’article